Mahmoud Bougheriou à Ameslay: « Notre objectif est d’impliquer le maximum de jeunes algériens dans la pratique politique »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Les jeunes progressistes du RCD sont en ce moment dans une dynamique de structuration qui occupe la scène politique, le coordinateur national de cette aile jeunesse du RCD Mahmoud Bougheriou fait l’état des lieux, donne les perspectives et étale les objectifs de cette dynamique, dans cet entretien qu’il nous a accordé.

Ameslay: Vous êtes en pleine action de structuration des jeunes progressistes du RCD, pouvez-vous dressé un état des lieux à nos lecteurs?

M.Bougheriou: Premièrement je tiens à remercier l’ensemble des militants qui ont servi la jeunesse progressiste du RCD et qui continuent à le faire.
Cette structuration est une continuité de la dynamique de l’implication et de la mise en avant des jeunes au sein de notre rassemblement qui a débuté, particulièrement, en 2015 avec les assises nationales de la jeunesse libre, et qui s’inscrit dans la stratégie adoptée par le président Mohcine Belabbas depuis 2012. Ceci, bien entendu, permettra aussi l’implication du maximum de jeunes et leur participation dans les diverses activités et actions initiées et menées par le parti,
Actuellement, et depuis ma désignation par Monsieur le Président à la tête de cette instance, il y’a eu l »installation du bureau exécutif national et l’installation des coordinateurs régionaux des wilayas de Djelfa, Tizi Ouzou, Bouira, Boumerdes, Bejaia et Setif. Ces coordonnateurs vont entamer incessamment l’installation des coordinations régionales des JP et la structuration de ces dernières.

Ameslay: Y a-t-il d’autres wilayas à structurer?

M.Boughariou: L’objectif premier est justement d’aller vers la structuration du maximum de wilayas à travers le pays, surtout qu’un potentiel jeunesse engagée, déterminée et surtout très réceptive par rapport au programme et idéal de notre parti existe.
Nous continuerons les installations dans les wilayas à l’instar de Tamanrasset, Batna, Tipaza, Biskra, Ouargla, Ghardaia, Tlemcen…, Et nous sommes aussi en contact avec des jeunes dans plusieurs wilayas notamment de l’intérieur du pays.

Ameslay: Quelles sont vos perspectives et quel sera votre apport dans la reprise des actions de la révolution du sourire qui s’annonce de plus en plus?

M.Boughariou: Depuis les assises de la jeunesse en 2015, le parti regorge de jeunes cadres, dynamiques et engagés,
Nous avons pu, à travers une formation politique continue et une implication opérationnelle, mettre en avant des cadres aptes pour assurer des responsabilités organiques mais aussi des responsabilités dans la vie quotidienne et publique.
Aujourd’hui, la phrase du président du RCD Mohcine Belabbas « La jeunesse, c’est le présent qui construit l’avenir» est plus que jamais d’actualité.

Au RCD, nous sommes convaincus que la jeunesse est la locomotive du changement. Nos jeunes militants se sont distingués par leur présence constante dans toutes les marches et rassemblements, à Alger ou ailleurs, dans leur implication dans l’organisation et l’animation de l’essentiel des rencontres et débats publics et surtout leurs lucides et clairvoyantes interventions, nous réalisons l’importance de la formation et l’implication politique des jeunes.

C’est pour cela, et à travers cette campagne de redéploiement et de structuration de la Jeunesse Progressiste nous allons œuvrer, non seulement à redynamiser l’instance des jeunes du RCD ou à faire adhérer le maximum aux rangs de notre parti parce que je suis convaincu que le RCD offre le meilleur cadre d’épanouissement à cette jeunesse à travers son instance de jeunes qu’est La Jeunesse Progressiste, mais aussi à impliquer le maximum de jeunes algériens dans la pratique politique et les faire participer dans le débat, à travers des rencontres, des conférences et des échanges d’idées en usant de tous les canaux possibles, surtout face à la fermeture arbitraire de tous les espaces de débat.

C’est pour cela que nous nous engageons à mettre à la disposition des jeunes tous les moyens humains et matériels de notre rassemblement, comme nous l’avons fait pour les Algériens au cours de notre révolution.

Je termine par rendre hommage à tous les jeunes engagés dans le processus révolutionnaire pour le changement radical du régime, en particulier ceux et celles pris en otages par le pouvoir de fait parmi eux nos militants.

Entretien réalisé par Moussa Nait Amara

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :