Sellal lors du procès d’Ali Haddad : « Le président s’est retiré après sa maladie, c’est moi qui gérais le pays »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

L’ancien premier ministre, Abdelmalek Sellal, confirme aujourd’hui ce que tout le monde dénonçait depuis 2013.

Auditionné dans le cadre du procès de l’homme d’affaires Ali Haddad qui se déroule au tribunal de Sidi M’hamed, le directeur des campagnes électorales du président déchu a révélé que l’Algérie a été gouvernée illégalement depuis le mois de mai 2013, soit après l’AVC dont a été victime le président Bouteflika.

« Après 2013, le président s’est retiré. Il ne pouvait rien faire. C’est moi qui gérais politiquement le pays », lance-t-il devant le juge.

Spontanément, Abdelmalek Sellal met dans de beaux draps tous les hauts responsables du pays qui avait refusé à l’époque l’application de l’article 88 (actuel article 102) de la Constitution sur l’empêchement, demandé en premier par le RCD.

Les mêmes hauts responsables, politiques et militaires, avaient aussi rejeté tous les arguments de l’opposition, en affirmant que « la tête du chef de l’Etat fonctionne bien et qu’ils suivait tous les dossiers ».

Pis, ils ont imposé un quatrième mandat d’un homme impotent et absent, assurant que « cela vise à garantir la continuité de l’Etat ». L’on se souvient de l’appel lancé par le groupe des 19, dont la sénatrice Zohra Drif, le moudjahid Djilali Guerroudj et la secrétaire générale du PT, Louisa Hannoune.

Ce groupe, rappelons-le, avait dénoncé « une prise en otage du président de la République par des forces anticonstitutionnelles ». Mais au lieu d’écouter l’opposition et toutes les voix dénonçant cette situation, le régime avait mis en branle sa machine propagandiste pour les dénigrer.

Les propos tenus aujourd’hui par Abdelmalek Sellal confirment que ceux qui prétendent avoir découvert la « bande » après le début du Hirak, avait cautionné cette grave dérive et ils s’apprêtaient même à imposer au pays un cinquième mandat.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :