Tizi-Ouzou : Hakim Saheb en conférence sur le statut de la femme dans le droit algérien

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’est à la maison des droits de l’homme de Tizi-Ouzou que les membres de l’association Assirem Tighri n Djerdjer ont organisé hier samedi  une conférence débat animée par l’éminent avocat et militant politique Hakim Saheb.

Cette rencontre-débat etait autour du statut de la femme dans le droit algérien et la nécessaire promulgation de lois civiles à même de garantir la citoyenneté et l’égalité effective des femmes et des hommes conformément aux normes et standards internationaux.

« L’intégration de ces valeurs ne procède pas d’un débat conflictuel entre l’universel et le particulier, entre la modernité et l’authentique mais elle est imposée par l’évolution interne propre à la société et de la conscience que les femmes y tiennent dans un contexte de bouleversements politiques, sociaux et culturels » , a expliqué le conférencier.

Maîtrisant parfaitement son sujet, maitre Saheb a estimé que  « le statut de la femme ne peut être immolé sur l’autel de prétendues réserves religieuses, de spécificités nationales et culturelles ou autres priorités ».

Avant d’ajouter que  « la mise en place d’un “État de droit” et la promotion de la démocratie ne pourraient s’accommoder du maintien d’une législation qui théorise et légalise la minoration de la moitié de son peuple et du coup nie l’égalité des citoyens dans l’exercice de leurs droits. »

Abordant l’actualité politique nationale, Maître Saheb a déploré   « ce contexte de bigoterie religieuse envahissante et des manœuvres de diversion et d’étouffement d’une protestation citoyenne et pacifique, qui a duré plus d’une année, et révélé l’incapacité du régime algérien à se réformer et à se débarrasser de ses scories quant à entretenir et à se réjouir du délitement social et moult antagonismes selon le bon et traditionnel principe “diviser pour régner” ».

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :