Congrès extraordinaire du FFS : Ali Laskri refuse « la normalisation du parti»

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Le coordinateur de l’instance présidentielle du FFS, Ali Laskri, ne participera pas aux congrès extraordinaire du parti, prévu jeudi prochain à Alger. Il affirme, dans une lettre envoyé aujourd’hui aux militants du parti, qu’il refuse de cautionner la « normalisation du FFS » à travers « ces assises anti-statutaires ».

« J’informe les militant-e-s que je ne serai pas présent au congrès extraordinaire, mes convictions et ma détermination de la nécessité du changement du système ne me permettent pas de cautionner une rencontre de mise en conformité et de normalisation du parti. Je vous informe que ma présence sera contraire à toutes mes prises de positions politiques et contraire aux revendications du FFS depuis l’indépendance et du mouvement révolutionnaire pacifique depuis le 22 février 2019 », écrit-il.

Selon lui, sa participation à ce congrès sera aussi synonyme de « cautionner la démarche non statutaire et l’absence des conditions de préparation qui ne sont pas réunies en cette période de pandémie sanitaire ». « Aujourd’hui le régime en déficit de légitimité veut assoir sa feuille de route dans le cadre d’une démocratie de façade, neutraliser le mouvement révolutionnaire pacifique et la conférence nationale indépendante du pouvoir. C’est-à-dire une véritable alternative démocratique, l’élection d’une assemblée constituante prélude à l’avènement de la deuxième république », explique-t-il.

Et d’ajouter : « Je souhaite bonne chance à tous-tes les délégué-e-s qui participeront au congrès. L’heure est à la mobilisation pour la transition démocratique, l’histoire jugera les actes de chacun ». Lors de ce congrès, les militants congressistes du FFS devront élire un nouveau présidium. Deux listes devront s’affronter. La première est conduite par le premier secrétaire du FFS, Hakim Belahcel qui a été désigné à ce poste par Ali Laskri.

La seconde est chapeautée par l’ancien premier secrétaire du parti, Ahmed Djedai et l’ancien fédéral de Bejaia, Ikhlef Bouaich.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :