Parité et diversité à l’Académie des Oscars : Les cinéastes algériens Malek Bensmail et Salem Brahimi parmi les membres

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ils font désormais partie des 819 nouveaux membres de l’Académie des Oscars. Les cinéastes algériens Malek Bensmail et Salem Brahimi ont, en effet, été invités à rejoindre l’organisation.

Cinéaste amateur, avant de suivre une formation à Paris, puis à Saint Petersburg en Russie, Malek Bensmaïl, 54 ans, se consacre à travers sa filmographie au documentaire de création. A travers les thèmes traités dans ses œuvres il met « à nu les travers et la complexité de l’individu », les mettant souvent en rapport avec d’autres sujets en lien avec la société, la tradition, l’identité et la modernité.

Malek Bensmaïl a notamment réalisé « Décibled » (1998), « La Chine est encore loin » (2008), « 1962, de l’Algérie française à l’Algérie algérienne » (2012), « La Bataille d’Alger, un film dans l’histoire » (2017)…etc

Né à Londres en 1972, Salem Brahimi a produit, coréalisé et réalisé plusieurs films dont un film sur l’Emir Abdelkader ou le long métrage de fiction, « Maintenant, ils peuvent venir », adapté du roman éponyme d’Arezki Mellal.

Un vent de changement souffle sur l’Académie

Souvent critiquée pour son manque de parité et de diversité, l’Académie des Oscars semble vouloir aller sur le chemin de la « rédemption ».

Si, elle a, à de nombreuses reprises, promis un changement en donnant plus de visibilité aux femmes et aux minorités, cela ne s’est fait qu’au compte-goutte au grand dam des nombreux défenseurs de mouvements tels que «#OscarSoWhite » ou encore «#MeToo ».

Aujourd’hui, plus que jamais, la vénérable institution semble vouloir faire cette mue tant espérée et la mort récente de George Floyd y est, sans doute, pour quelque chose, d’autant qu’elle a suscité une indignation mondiale et remis sur le devant de la scène le débat sur les injustices raciales.

Comme premier pas vers ce changement, l’Académie a fait élire, en juin dernier, la très engagée cinéaste afro-américaine, Ava Du Vernay (Middle of Nowhere, 13th, …) au sein de son Comité directeur. Le comité qui compte désormais 26 femmes et 12 membres issus de minorités sur un total de 54 semble avoir entamé sa « révolution » mais ne compte pas s’arrêter là puisque selon certaines sources, d’autres membres féminins devraient rejoindre cette institution dont la célèbre Whoopie Goldberg.

Par ailleurs, l’Académie des Oscars avait annoncé vouloir « améliorer la présence de minorités parmi les nommés pour sa célèbre cérémonie ». Ce changement sera au centre des préoccupations d’un nouveau groupe de travail qui sera incessamment créé afin de « développer et mettre en place un nouveau mode de représentation et d’inclusion pour être éligible pour les Oscars », a fait savoir l’institution dans un communiqué de presse.

Kahina A.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :