Prénom Amazigh : La mairie d’El Biar accepte enfin l’inscription de « Mastan »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Bonne nouvelle pour les parents du bébé Mastan. Le service de l’état-civil de la commune d’El Biar, à Alger, a enfin accepté l’inscription de ce prénom Amazigh. Le père, Adel Limam, a pu obtenir gain de cause. Il a inscrit officiellement, aujourd’hui, son enfant sur son livret de famille et sur le registre de l’état civil.

Mais avant cette heureuse fin, Adel Limam a du batailler. Les responsables de l’état civil de l’APC d’El Biar avaient opposé un refus catégorique à sa demande d’inscrire son fils sous ce prénom Amazigh d’origine Touareg.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le père avait affirmé que le chef de service de l’état civil d’El Biar avait refusé l’inscription du prénom de son fils «Mastan», «sous prétexte que ce dernier n’est pas écrit en langue Arabe, sur sa liste et sur Google ».

Selon lui, ce responsable « l’a invité à aller se plaindre auprès du procureur de la république». «Nous avons choisi le prénom de notre fils, ça fait plus de 6 mois, en nous basant sur l’existence historique Amazigh et touareg de celui-ci», explique-t-il.

Adel Limam rappelle que «des personnes qu’il connaît, ont déjà ce prénom et sont inscrits dans des mairies algériennes, même si ce dernier n’a réapparu que depuis peu, après des siècles d’absence».

Ce père de famille se dit aussi étonné de voir, « qu’en 2020, ces pratiques existent encore» et que «les administrations publiques continuent à être régies par l’obscurantisme, le régionalisme, le racisme et la bureaucratie», d’autant que «d’autres mairies acceptent d’inscrire le prénom sans difficultés».

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :