Après plus de quatre ans de procédures : la fille « Tanila » sera inscrite sous son prénom Amazigh à Annaba

 

Les parents de la fillette « Tanila » ont enfin obtenu gain de cause. Le Conseil d’Etat vient de leur reconnaître, enfin, le droit d’inscrire leur enfant sur le registre de l’état-civil d’Annaba sous son prénom Amazigh.

Il a fallu plus de quatre ans de procédures judiciaires pour enfin obliger l’administration à accepter des prénoms amazighs qui renvoient l’histoire millénaire de l’Algérie.

« Après quatre ans et demi de procès sans interruption, le Conseil d’Etat décide en date du 23/07/2020 d’annuler le jugement du Tribunal Administratif d’Annaba et ordonne à la Mairie d’Annaba d’inscrire la fille Tanila sous son prénom amazigh », annonce l’avocat et défenseur des droits de l’homme Kouceila Zerguine, sur sa page Facebook.

Massinissa Ikhlef

 

%d blogueurs aiment cette page :