Karim Tabbou se rend dans son village : Une foule énorme lui réserve un accueil exceptionnel

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des centaines de personnes se sont rassemblées en fin de cet après-midi, sur la place du village d’Ath Bouaddou pour recevoir et écouter le fils prodige Karim Tabbou qui s’y rend pour la première fois après sa libération de la prison de Kolea.

Prenant la parole devant un public entièrement acquis à sa cause, le coordinateur de l’UDS a exhorté les jeunes à ne pas céder au désespoir, de se construire en bloc pour déconstruire ce système en pleine dislocation. « Certaines voix disent pour décourager qu’il ne reste rien mais, en vérité, tout est là pour être construit, mis en place et développé pourvu que nous ayons la volonté », dit-il.

Pour Karim Tabbou, le régime est sur le point de tomber et il est en train de jouer ses dernières cartes à commencer par semer désespéramment la zizanie et la discorde entre régions, entre groupes et entre Algériens. « Il ne réussira pas car le peuple Algérien est décidé, dans toutes les régions, de mener le combat libérateur dans l’union jusqu’à la victoire », lance-t-il.

Ses convictions de victoire finale du peuple Algérien sur la tyrannie d’un régime finissant, Karim Tabbou les tire de ces valeurs et ces idées nationales et nationalistes « inoxydables » que ce même peuple en révolution pacifique porte partout.

Karim Tabbou en état de sursis judiciaire pour deux affaires liées à ses activités politiques se considère placé sous une épée de Damoclès. « Je ne suis pas prêt à céder à ce chantage judiciaire », lance-t-il à une foule qui scande à tue-tête : « Dawla madania, machi 3askaria ( État civil et non militaire ) ».

Chabane Bouali

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :