Les jeunes progressistes du RCD : «  Le phénomène de Harga n’est pas un fait du hasard »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Les jeunes progressistes du RCD ont dressé, ce lundi, un sévère réquisitoire contre les actuels dirigeants du pays dont la politique désastreuse livre la jeunesse Algérienne à elle-même et la plonge dans un désespoir indescriptible.

Les arrestations arbitraires, la gestion maladroite de la crise sanitaire, le manque de liquidités dans les circuits bancaires et postaux, les coupures d’électricité, la pénurie d’eau, le manque de moyens de lutte contre les feux de forêt sont pour l’organisation juvénile du RCD, « un cataclysme social et politique touche en première ligne la jeunesse ».

Les JP du RCD regrettent que malgré la gravité de la situation, le sérail Algérien continue à progresser dans « des règlements de comptes entre factions rivales du même système ».

Le constat des JP est amer : « les jeunes, toutes catégories confondues, prennent toute la mesure de leur situation de précarité et d’incertitudes. Ils sont t les premières victimes de la quasi disparition des petits emplois précaires pour cause de pandémie alors que la frange des scolarisés découvrent que le pouvoir ne sait pas comment gérer la suite de leur cursus ».

Abordant le phénomène de Harga qui prend des proportions alarmantes, la jeunesse progressiste du RCD prononce un verdict sans appel : « L’accélération des tentatives de harga, en particulier ces dernières semaines n’est pas un fait du hasard. C’est la résultante d’un nouveau désespoir, né de cette gestion catastrophique des affaires du pays après un an et demi de mobilisation citoyenne pour le changement du système ».

D’après les JP, « Des centaines de jeunes algériens ont repris la mer pour trouver un autre destin ailleurs que dans leur pays. N’en déplaise aux laboratoires de l’APS, ces jeunes ne veulent pas salir l’image de leur pays ».

« Ces citoyens algériens sont les nôtres, ils ont des familles et ils veulent vivre », martèle les jeunes progressistes qui alertent que « le silence ou le maquillage de la réalité par les dirigeants du pays face à un phénomène qui continue à prendre de l’ampleur annoncent le pire ».

Après avoir rappelé qu’ils ont, à maintes reprises, alerté sur la situation d’une jeunesse poussée au désespoir, les jeunes progressistes du RCD assurent qu’ « ils sont conscients que l’avenir de la nation ne peut plus dépendre d’un régime aux abois qui emprisonne ses jeunes élites et les militants politiques qui se battent pour construire des conditions de vie pour tous dans leur pays ».

Ils concluent leur déclaration par affirmer que « la mobilisation politique et le rassemblement des forces vives de la nation sont plus que jamais nécessaires pour préparer les conditions d’un changement en faveur d’un avenir meilleur pour notre peuple et notre jeunesse ».

Arezki Lounis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :