Mostaganem : La détention se conjugue au féminin

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

La tentative de marcher hier vendredi à Mostaganem s’est soldée par plusieurs arrestations. Un fait qui s’est produit au niveau de plusieurs villes du pays mais la particularité de Mostaganem est la présentation de trois femmes hirakistes chez le procureur de la république.

Il s’agit de Beldjillali Hassina mère de famille qui a été déjà arrêtée à l’occasion de la contestation populaire contre les présidentielles du 12 décembre 2019, de Ben Aomar Fatma mère de famille qui travaille dans le secteur de la santé et de Bechekat Hanane étudiante en droit qui a été aussi arrêtée lors des manifestations contre le simulacre électoral de décembre passé.

Ces trois femmes militantes méritent toute la mobilisation citoyenne et toute la solidarité pour leur libération immédiate. Elles sont le symbole de l’engagement avéré de la femme algérienne dans le hirak.

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :