Procès de Khaled Drareni, Belarbi et Hamitouche : le procureur de la république requiert 4 ans de prison ferme et 100 000 DA d’amende

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Le procureur de la République, près le tribunal de Sidi M’hamed, requiert une lourde peine d’emprisonnement contre le journaliste, Khaled Drareni et les deux activistes, Samir Belarbi et Slimane Hamitouche.

Intervenant au début du procès des trois prévenus, ouvert aujourd’hui lundi, le représentant du parquet demande « 4 ans de prison ferme et 100 000 DA d’amande, ainsi qu’une privation des accusés de leurs droits civiques pendant quatre ans ».
A l’ouverture de l’audience, le juge a auditionné d’abord les trois prévenus. Premier à être appelé à la barre, le journaliste Khaled Drareni, en détention depuis plus de quatre mois, s’est bien défendu en répondant aux questions du magistrat.
«J’ai fait mon travail en tant que journaliste libre et indépendant. J’ai couvert toutes les manifestations y compris celles soutenant le pouvoir », déclare-t-il. Et d’ajouter : « Quand je fais mon travail, je préserve l’unité nationale et je ne la menace pas ».
Le journaliste précise également que « les slogans qu’il publiait sur son compte Twitter accompagnés de vidéos étaient scandés durant les manifestations ». Le procès se poursuit, au moment où nous mettons sous presse, avec les plaidoiries des avocats. Ils sont nombreux à se constituer pour défendre les trois détenus d’opinion.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :