Arrêté mardi : l’activiste Brahim Laalami électrocuté au Taser

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

L’acharnement policier contre l’activiste Brahim Laalami prend des proportions graves. Alors qu’il venait juste de quitter la prison après avoir purgé une énième peine, le jeune Laalami a été victime, selon la ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme, de nouvelles brutalités policières.

«L’activiste du Hirak, Laalami Chems Eddine, dit Brahim, a été victime hier d’une grave blessure, suite à une électrocution au Taser lors de son arrestation brutale qui lui a coûté une hospitalisation et une intervention chirurgicale », affirme la ligue dans un communiqué rendu public.

Tout en exprimant sa solidarité avec l’activiste et lui souhaitant prompt rétablissement, la LADDH, selon le même communiqué, appelle « en urgence le parquet de Bordj Bou Arreridj à ouvrir une enquête judiciaire en vue d’établir les faits et de situer les responsabilités autours de ce grave précédent ».

La LADDH appelle, encore une fois, au respect des droits fondamentaux du citoyen, garantis par le droit national et international des droits humains, particulièrement pour ce qui est du respect en toutes circonstance, de l’intégrité physique, sphère inviolables des droits.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :