Dérive dangereuse : Le pouvoir interdit au RCD, parti légal et agréé, de tenir son conseil national

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Une première dangereuse sous l’ère de d’Abdelmadjid Tebboune Le pouvoir vient d’interdire au RCD, parti légal et agréé, de tenir son conseil national, prévu pour le 25 septembre à l’hôtel Erriadh, Sidi Fredj.

La Direction de la réglementation et des affaires générales ( DRAG ) de la wilaya d’Alger a signifié un refus catégorique, non argumenté, à la demande d’autorisation soumise par le parti progressiste dans les délais et les formes requises par la loi.

Le RCD réagit en affirmant, dans un communiqué, que “ la remise en cause du multipartisme se confirme”.

“A près un accord préalable de la direction de la structure hôtelière, en date du 02 septembre, le RCD a déposé une demande de tenue de cette session du Conseil national auprès de l’administration de la wilaya d’Alger en date du 09 septembre”, explique le communiqué.

“Par cette attitude de vouloir mettre des entraves au débat dans la société, y compris à l’intérieur des structures des partis, le pouvoir semble avoir choisi la politique du pire”, estime le RCD qui “ dénonce cet état de fait et assure ses militants et, au-delà, toutes Algériennes et tous les Algériens qui se battent pour l’avènement de la démocratie de son engagement sans faille contre tous les autoritarismes. »

Pour rappel, le RCD a déposé une demande de tenue de cette session du Conseil national auprès de l’administration de la wilaya d’Alger en date du 09 septembre, après un accord préalable de la direction de la structure hôtelière, en date du 02 septembre.

Chabane Bouali

 

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :