Le Haut Commissariat au droits de l’Homme a-t-il réellement rejeté la plainte des activistes Algériens ou était-ce une manipulation de l’APS ?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Agence officielle APS a-t-elle fait dire à l’ONU ce qu’elle n’a jamais dit , pour mentir aux Algériens ? La question mérite d’être posée du moment que Marta Hurtado, la porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme à Genève, a qualifié la dépêche sur un prétendu rejet de l’ONU d’une plainte contre le régime Algérien de fausse information.

« Nous avons reçu effectivement deux plaintes déposées contre les autorités algériennes concernant les violations des droits de l’homme en Algérie notamment l’emprisonnement arbitraire de nombreux journalistes et activistes politiques qui ont usé de leurs droits à la liberté d’expression», a confié Marta Hurtado au site électronique Algérie Part.

« le traitement de ces plaintes est toujours en cours et les autorités algériennes seront prochainement contactées par nos services pour recueillir leurs explications », selon les propos rapporté par ce média.

«Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme n’a pas pour vocation de rejeter des plaintes pour des violations flagrantes des droits de l’homme. Toutes les plaintes sont étudiées selon un processus réglementaire connu par les représentants des autorités algériennes auprès de l’ONU ”, a expliqué encore Marta Hurtado à la même source.

La porte parole onusienne a même révélé qu’une enquête est ouverte pour déterminer la source à l’origine de cette dépêche de l’APS.

Chabane Bouali

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :