Le journaliste Dalil Yamouni comparaît aujourd’hui devant les juges de Béjaia

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le journaliste Dalil Yamouni comparaît ce mardi 15 septembre devant le juge du tribunal de Béjaia, avec comme accusation “l’attroupement non-armé ». 

L’ancien journaliste d’Alger Républicain et correspondant du Matin, avant de rejoindre la Cité, a été arrêté le 19 juin dernier par des policiers, aux alentours de la place Said Mekbel, alors qu’il était sur le trottoir en train d’observer une manifestation citoyenne qui s’y déroulait. 

Le journaliste a été présenté au bout d’une garde à vue de 48 heures devant procureur de la république qui l’a remis en liberté provisoire avec convocation à comparaître le 15 septembre. 

Dalil Yamouni est connu du microcosme politique, social et culturel bougiote pour ses correspondances de presse de haute facture. Il a accompagné, au fil des correspondances, par des écrits impartiaux et objectifs tous les soubresauts de la vie locale depuis 1993. Il était à l’origine de plusieurs informations de première main, faisant de lui une source fiable et presque incontournable.

Le 19 juin dernier, alors que la charge policière s’abattait sur les manifestants pacifiques de la placette Said Mekbel, Dalil Yamouni n’avait pas jugé nécessaire de se sauver du fait qu’il ne participait pas à la manif. Il n’avait pas à l’esprit qu’il était dans un  lawless territory. 

Arezki Lounis 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :