Le président de la fondation Mustapha Bacha à Ameslay : Mohcine Belabbes a réconcilié le RCD avec sa mémoire

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ameslay: Présentez nous la fondation Mustapha Bacha ! 

Karim Bacha : La Fondation Mustapha BACHA a vu le jour un certain 05 octobre 2013 à la maison de la culture Mouloud Mammeri à Tizi-ouzou où pas moins de 300 invités de différentes tendances politiques, culturelles et syndicales ont répondu à notre appel pour une assemblée générale constitutive afin de se doter d’un cadre légal qui portera le Nom hipnonyme de Mustapha Bacha , que j’ai l’insigne honneur de présider.

L’objectif principal de la fondation est de travailler autour de sa mémoire afin  de la perpétuer  et de lutter contre l’oubli. 

Ameslay:  Y a t’il eu des actes ou des travaux sur la vie militante de Mustapha Bacha?

K.Bacha: Oui. Il est clair que nous avons réalisé un nombre important d’actions et d’activités autour de la mémoire de Mustapha BACHA, notamment l’organisation de conférences, des tables rondes et  témoignages avec ses compagnons de lutte dans les différents mouvements dont Mustapha s’est  impliqué corps et âme. Il y a aussi les grandioses commémorations que nous avons organisées et réussi avec  l’aide et contributions de toutes celles et de tous ceux qui nous ont accompagné et  encouragé.

Justement, nous nous sommes inscrits dans une démarche  qui nous a pris  beaucoup de temps mais qui a fini par  donner ses fruits.

Effectivement, nous nous sommes investis en profondeur pour reprendre contact avec beaucoup d’anciens camarades et amis de Mustapha durant les différentes étapes de son parcours de militant pendant sa courte vie.

Ameslay : Pour la dernière commémoration de la disparition de Mustapha, une forte présence des militants du RCD, à leur tête son président Mohcine Belabbes, a été remarquée à Tassaft, quel est le sentiment de la famille Bacha?

K.Bacha : Il va sans dire que la présence en force du RCD  et à sa tête le président Mr Mohsine BELLABES  nous a fait grand  plaisir et nous a réconforté. Cette présence nous a renseigné sur la grandeur de cet Homme qui a compris que personne ne peut  dissocier le RCD de sa mémoire qui représente plus de 100 martyrs. Aujourd’hui, il est plus que jamais nécessaire de se réconcilier avec la mémoire du parti  que les tenants du statu quo ont longtemps marginalisé.

Ameslay : En tant que Président  de la fondation Bacha Must6aphat et militant des causes justes ,  quel est l’appel que vous vouliez lancer aux Algeriens?

K.Bacha : On vient de commémorer le 64ème  anniversaire de la tenue du congrès  de Soummam  qui a mis en place  les fondations de l’Algérie  post-indépendante dont les deux principaux fondements sont toujours d’actualité.  Nous sommes aussi à la veille d’une autre date historique que le pouvoir de fait tente une fois de plus de détourner. La vigilance doit être de mise pour déjouer les plans diaboliques de ceux qui ont confisqué l’indépendance de l’Algérie.

Entretien réalisé par Moussa Nait Amara

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :