Les journalistes tunisiens apportent leur soutien au journaliste professionnel Khaled Drareni

Les journalistes tunisiens, à l’instar de leurs confrères français et Algériens, apportent un soutien franc à Khaled Drareni, journaliste professionnel condamné à 3 ans de prison ferme pour avoir osé informer l’opinion publique sur les actions pacifiques du Hirak , un acte de presse devenu crime aux yeux du régime depuis la désignation du nouveau chef d’État Abdelmadjid Tebboune. 

Les journalistes Tunisiens ont observé, ce lundi matin à 10 h00,  un Sit-in de solidarité pour la libération du journaliste Khaled Drareni et des détenus d’opinion.

La manifestation a eu lieu devant le siège du Syndicat national des journalistes tunisiens, dans la capitale, à l’appel du Bureau Afrique du Nord de Reporters sans frontières, du Syndicat national des journalistes tunisiens et de la Section tunisienne d’Amnesty Internationale.

Nadia Mehir

%d blogueurs aiment cette page :