Mohcine Belabbas : La condamnation de Drareni est l’une des pires instrumentalisations de la justice dans l’Histoire

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La  condamnation du journaliste Khaled Drareni à deux ans de prison ferme par la cour d’appel a fait réagir le président du RCD Mohcine Belabbas qui juge, dans son post,  Khaled Drareni ”coupable d’avoir eu une attitude active et responsable dans l’intérêt du métier de journaliste et dans l’intérêt du pays”. 

De prime abord, Mohcine Belabbas estime que “Le verdict rendu par la cour d’Alger dans l’affaire de Khaled Drareni, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche confirme la régression générale des libertés et la criminalisation de l’exercice de la citoyenneté consacré par la constitution en vigueur”. 

« Intervenant à la veille d’une énième révision unilatérale de cette constitution par les gestionnaires du statuquo, ces décisions nous rappellent que le viol de la loi est, d’abord, le fait des dirigeants officiels”, ajoute le leader du parti progressiste. 

Plus incisif, Le président du RCD souligne que “ la condamnation de Khaled Drareni à deux années fermes restera gravée dans les mémoires et l’Histoire comme l’une des pires instrumentalisations de la justice dans la gestion des conflits politiques et contre le comportement citoyen”. 

Nadia Mehir 

Mohcine Belabbas محسن بلعباس:
Le verdict rendu par la cour d’Alger dans l’affaire de Khaled Drareni, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche confirme la régression générale des libertés et la criminalisation de l’exercice de la citoyenneté consacré par la constitution en vigueur. Intervenant à la veille d’une énième révision unilatérale de cette constitution par les gestionnaires du statuquo, ces décisions nous rappellent que le viol de la loi est, d’abord, le fait des dirigeants officiels. La condamnation de Kahaled Drareni à deux années fermes restera gravée dans les mémoires et l’Histoire comme l’une des pires instrumentalisations de la justice dans la gestion des conflits politiques et contre le comportement citoyen. Khaled Drareni est coupable d’avoir eu une attitude active et responsable dans l’intérêt du métier de journaliste et dans l’intérêt du pays.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :