Zira Nait Ouslimane : Le symbole de la polyvalence artistique [ ENTRETIEN ]

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Nous avons interviewé Zira Nait Ouslimane à l’occasion de la sortie de son double album et nous avons eu la surprise de découvrir une artiste polyvalente et multidisciplinaire. Elle est chanteuse, animatrice, poétesse et comédienne.
Elle a côtoyé pendant son parcours les grands Fetmouche et Ben Guettaf au théâtre et le géant Boudjema Rabah dans la chanson.
Elle s’exprime sur les colonnes de notre journal pour présenter son double Album.

Ameslay : Présentez-nous votre dernier album ?

Zira : C’est une première pour moi dans l’aventure de la chanson.
6 chansons ont été composées par moi-même et 6 autres par Boudjema Rabah auquel je tiens à rendre un grand hommage.
Je crois que le travail est bien fait pour une première et bien-sûr le public reste le meilleur juge.

Ameslay : Nek Taqbaylit, une volonté d’affirmer ton identité a marqué ton dernier album. Que pensez vous de la situation de Tamazight dans notre pays?

Zira : Nek Taqbaylit est une chanson composée par Boudjema Rabah.
Elle exprime une affirmation de notre Amazighité et c’est pour ça que je l’ai introduite dans l’Album.
Je défendrai éternellement mon identité et j’estime qu’elle gagne de plus en plus sa place dans notre pays.

Ameslay: j’ai remarqué une variation de styles dans votre album, folklore kabyle, chanson sentimentale, une touche moderne..
Ne voulez vous pas avoir votre propre style?

Zira : Oui c’est un double album varié. C’est un mélange de folklore et du sentimental.
Pour moi, c’est un hymne pour l’amour.
Il est temps de se décomplexer et d’affirmer qu’il ne peut pas y avoir de vie sans amour. Il faut chanter ce sentiment indispensable pour l’équilibre de l’être humain.

Ameslay: Quelles sont les chanteuses et chanteurs qui vous ont marqué.

Zira : Comme je suis dans l’animation et la poésie depuis mon enfance donc j’ai eu à croiser beaucoup d’anciens artistes qui m’ont influencé.
Je pense à la regrettée Zohra, à Dda Slimane Azem, à Matoub, à Ait Menguelet et à Taleb Rabah.
Je suis touchée par toutes les chansons du terroir.

Ameslay : Un mot pour votre public.

Zira : J’espère qu’ils vont aimer le produit et je les appelle surtout à s’aimer les uns et les autres.
Je les salue tous. celles et ceux qui sont au pays et celles et ceux qui forment notre formidable diaspora.
Je vous aime tous.

Entretien réalisé par Moussa Nait Amara

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :