2 ans de prison ferme requis contre le journaliste Said Boudour, et le blogueur Tounsi jugé par défaut

Le procureur près le tribunal D’Oran a requis deux ans de prison et 100 000 Dinars contre le journaliste Said Boudour.

Dans le même procès, le blogueur Nouredine Tounsi, en détention, est jugé par défaut. Le juge a refusé son extraction de son lieu de detension ni de bénéficier d’une présence par vidéo. Ce qui est en soi un arbitraire judiciaire, selon un avovat. 

Le verdict sera rendu le 17 novembre prochain. 

Arezki Lounis 

%d blogueurs aiment cette page :