Béjaia : Le groupe RCD à l’APW réitère sa demande d’une session extraordinaire suite à la répression des citoyens.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Le groupe APW du RCD a encore une fois interpellé avec insistance le président de l’assemblée populaire de la wilaya de Béjaia “pour l’organisation d’une session extraordinaire de l’assemblée et d’interpellation du wali suites aux différentes atteintes et à la répression que subit notre population”

Rappelant sa demande introduite le 14 Octobre dernier, le groupe APW du RCD se dit “navré de constater qu’après une dizaine de jours et deux vendredi d’arrestations arbitraires, cette requête officielle émanant d’élus, M Haddadou n’a pas jugé utile d’y répondre”.

“Il se contente de messes basses concernant une hypothétique session relative aux zones industrielles et aux différents blocages que subissent les opérateurs économiques dans notre wilaya !”, lit-on dans communiqué rendu public aujourd’hui et signé par le groupe APW du RCD.

Sur le volet économique les élus du RCD ont rappelé à monsieur Mhenni Haddadou, “qu’ il s’était engagé publiquement à tenir une session sur l’investissement et ce depuis mars 2018, suite aux interpellations de MM Mouhli et Boudraa lors de la visite de l’ancien ministre de l’intérieur, Noureddine Bedoui”, et d’ajouter que “près de 3 années se sont écoulées et le mirage de cette session plane toujours sur les dessins calculateurs et politiciens du président d’Apw”.

Pour les représentants du peuple élus au nom du RCD à l’APW, “L’urgence est ailleurs”, “des citoyens de Bgayet se font maltraiter chaque vendredi, subissent un matraquage en règle et passent dans le meilleur des cas des heures de garde à vue dans les différents commissariats du chef-lieu, sinon, ils sont présentés devant le procureur qui les met systématiquement sous mandat de dépôt”.

Le groupe APW du parti de Mohcine Belabbas exige “de voir l’assemblée populaire de wilaya réunie pour émettre une résolution de condamnation des atteintes aux droits élémentaires de nos concitoyens”. Ils plaident coupables “de vouloir être du côté du peuple”.

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :