Le député-démissionnaire du PT, Djelloul Djoudi, condamné à 3 ans de prison avec sursis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le tribunal d’El Harrach, dans la banlieue d’Alger, a rendu aujourd’hui son verdict sur l’affaire opposant le député démissionnaire du PT, Djelloul Djoudi, à la l’ancienne ministre de la culture Nadia Labidi. Djelloul Djoudi est condamné à 3 ans de prison avec sursis et 50 000 Dinars d’amende. Un verdict jugé par le PT des plus incompréhensibles.

“ Ce verdict est des plus incompréhensibles, car les avocats du PT ont démontré, preuves à l’appui, que Djoudi Djelloul n’a fait qu’exercer, dans le cadre de son mandat de député à l’APN,  le contrôle parlementaire sur l’action du gouvernement notamment sur les questions de conflit  d’intérêt et que dans ce cadre, il jouissait de l’immunité parlementaire”, lit-on dans le communiqué du parti des travailleurs.

Le PT fait savoir que “les avocats du Parti feront appel de cette décision qui criminalise le contrôle parlementaire effectif sur la gestion des affaires publiques.”

Le parti rappelle à l’opinion publique dans son communiqué que “ les déclarations de Djelloul Djoudi faites à l’APN, datent d’avril 2015, c’est-à-dire il y’a de celà 5 ans et demi.
Par ailleurs,  la plainte déposée par l’ex ministre portait sur une déclaration de Djelloul Djoudi au journal Liberté le 7 mai 2019 en réponse à une question portant sur la réactivation par Nadia Labidi de sa plainte contre la secrétaire générale du PT 48 heures avant l’arrestation de Louisa Hanoune, le 9 mai 2019.”

Nadia Mehir

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :