Malgré la répression policière, des milliers ont marché à Béjaia pour la chute de la dictature

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La machine répressive du pouvoir a tout hier vendredi pour saborder la marche populaire dans la ville de Béjaia. Ni l’étau sécuritaire adopté, ni la vague d’arrestations n’a empêché les bougiotes de battre le pavé avec les slogans habituels de la révolution populaire du 22 février exigeant le départ du système et le changement radical du régime. 

La police a fait usage de répression féroce pour faire avorter la manifestation mais il fallait compter sans la volonté féroce des citoyens de rependre la rue. 

La marche a eu lieu mais des dizaines d’arrestations ont été enregistrées parmi les manifestants. 

Durant toute la fin de journée et une bonne partie de la nuit, des militants de terrain, à leur tête la députée du RCD, Nora Ouali, se sont mobilisés pour la libération des détenus de la journée. Plusieurs d’entre-eux ont été relâchés.

Dans le même esprit révolutionnaire et avec les mêmes slogans Anti-Pouvoir, des milliers de citoyens ont marché dans la région de Beni Ourthilene, au nord de la wilaya de Setif. 

Sofiane Seghir 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :