Persécuté en Algérie, ne se sentant pas en sécurité en Tunisie, Slimane Bouhafs lance un appel de détresse à l’Europe

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Qui ne se souvient pas de Slimane Bouhaf, ce chrétien Algérien emprisonné durant 3ans dans son pays et agressé même dans son propre village, uniquement parce qu’il s’est converti au christianisme et voulu vivre sa foi librement dans son Algérie.

En plus de sa persécution judiciaire, des agressions et des menaces continues sur lui et sa famille, son employeur lui a coupé les vivres. Sa paie a été simplement bloquée. Slimane Bouhafs dont le cas a fait le tour du monde a dû se rabattre sur la Tunisie, pays voisin, pour demander l’asile, lui et sa famille. 

Les terres Carthaginoises lui accordent l’exil mais pas le travail et la sécurité totale. Le pays traverse une crise économique et trouve des difficultés à nourrir ses enfants, et les non musulmans n’y sont pas non plus sous de bonnes couvertures. Slimane Bouhafs dit ne pas s’y sentir sous protection et les menaces planent sur sa tête. Il ne sort que brièvement s’acheter un peu de pain. 

Au bout du rouleau, surtout qu’en Algérie ses deux enfants diplômés n’arrivent pas à décrocher un travail à cause de son propre cas, Slimane Bouhafs lance un appel pressant et un cri de détresse aux pays européens pour lui offrir le droit d’asile et mettre fin à une persécution qui l’empêche de mener une vie tranquille en harmonie avec sa croyance intime.

Chabane Bouali

 

SOS DE SLIMANE BOUHAFS
Je viens de lire une lettre poignante écrite par un homme désespéré, notre compatriote chrétien Slimane Bouhafs persécuté depuis des années pour sa religion.
La Liberté de culte est un droit fondamental ! Être croyant, athée, déiste, musulman, chrétien, boudhiste… Peu importe puisque vous êtes avant tout un citoyen algérien.
L’humain doit primer sur le religieux… Solidarité inconditionnelle avec Bouhafs !

Lettre de SLIMANE BOUHAFS aux pays européens 

J’ai l’honneur, par la présente, de solliciter votre haute bienveillance de bien vouloir m’accorder du temps à fin d’étudier mon cas, et d’estimer la gravité de ma situation.
En effet, je suis un chrétien algérien et j’ai été arrêté et condamné au cours de l’année 2016 à trois ans de prison ferme à cause de mes publications sur le réseau social Facebook, qui ont été jugées comme portant atteinte à la religion musulmane.

Je tiens à porter à votre connaissance que j’ai déjà subi plusieurs menaces et harcèlements depuis ma conversion au christianisme en 1998. J’ai également été agressé physiquement par des habitants de mon village et j’ai dû déménager pendant plusieurs années pour pouvoir protéger ma famille.

Entre le mois de juillet 2016 et le mois de mars 2018, j’ai été emprisonné à cause de mes opinions religieuses et mon affaire a fait la une des journaux nationaux et internationaux.
L’opinion publique en Algérie particulièrement, en Afrique en général, en Europe et même au Canada et aux USA, a protesté pour le droit de culte et d’expression des chrétiens.

Des ONG nationales et internationales à l’image de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), Human Rights Watch (HRW) et Amnesty International ont également revendiqué ma libération (vous pouvez trouver sur internet tous les articles et mouvement et actions qui ont été mené pour ma cause).

Durant ma période d’emprisonnement, j’ai reçu énormément de lettres de soutien qui m’ont aidées surtout sur le plan psychologique.

Après ma libération en mars 2018, les choses sont devenues de plus en plus difficiles pour moi car je me sens menacé de partout, même ma paie m’a été retirée sans aucune raison précise.
J’ai par la suite pris la décision de quitter le pays pour aller demander l’asile dans un pays étranger. Je suis venu en Tunisie, ça fait plus de deux ans, j’ai fait ma demande d’asile en Tunisie et mon dossier a été accepté et ma demande aussi.

Comme la situation social et économique de ce pays n’est pas non plus à la hauteur et ma sécurité est menacé et je ne peux circuler en sécurité, l’UNHCR Tunis a commencé une procédure d’asile pour un pays tiers, que ça soit en Europe où aux USA.
UNHCR Tunis a remis ma demande pour plusieurs pays et nous attendons moi ainsi que ma famille une réponse avec impatience, mais rien n’est fait. L’attente est longue et ma sécurité est gravement menacée.

Même ma famille qui se trouve toujours en Algérie est privée de toutes opportunités. Je suis père de trois enfants, titulaire de deux diplômes, mais ne trouve toujours pas du travail, et on leur complique les choses à cause de mon affaire. Mon autre enfant est toujours étudiante. Ma situation en Tunisie est en danger et j’ai peur pour moi et ma famille.

Vous savez qu’en Tunisie aussi les chrétiens ne sont pas les bienvenus. J’ai été menacé à plusieurs reprises. Je ne peux plus sortir et faire mes courses tranquillement. Les menaces sont très sérieuses. J’ai à ma disposition toutes les preuves montrant ces menaces.

C’est pour toutes ces raisons que je suis demandeur d’asile dans un des pays européens. J’espère que vous pouvez m’aider à sortir de ce cauchemar.

Dans l’attente d’une réponse et d’un écho favorable, je vous prie de recevoir mes salutations les plus sincères.

Tunis, 26 octobre 2020
Slimane Bouhafs :
mailto af.bouhafs@gmail.com

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :