10 ans de prison ferme requis à l’encontre de Anis Rahmani

 

10 ans de prison ferme et 100.000 DA d’amende, C’est ce qu’a requis le procureur de la république près du tribunal de Bir Mourad Rais à l’encontre de Mohamed Mokaddem alias Anis Rahmani PDG du groupe médiatique Ennahar

Accusé “d’enregistrement et de diffusion d’une communication téléphonique qu’il a eue avec un officier supérieur de l’Armée“, A. Rahmani est incarcéré à la prison de Kolèa depuis février 2020.

À rappeler qu’il a été placé en détention provisoire pour « outrage à corps constitué et atteinte à la vie privée » et aussi pour “acquisition d’indus avantages et détention de comptes bancaires à l’étranger“.

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :