757 nouvelles contaminations au Covid-19 et 15 décès : nouveau record en Algérie

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Le chiffre est inquiétant. Le nombre de nouvelles contaminations au coronavirus (Covid-19) a atteint mardi un total de 753 cas et 15 décès en 24 heures. Un seuil jamais atteint depuis l’apparition de la pandémie en Algérie, en mars dernier.

A quoi est due cette situation ? Selon des spécialistes, cette situation de rebond des cas de Covid-19 était prévisible en raison du relâchement observé chez des citoyens ne respectant pas les mesures-barrières, après une période de stabilisation durant le mois de septembre.

A ce titre, le chef de service à l’Etablissement public hospitalier (EPH) de Rouiba, Pr Kamel Djenouhat, cité par l’APS, déplore la « défaillance » de la stratégie de communication du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus qui a mis les citoyens en confiance en les rassurant quant à la baisse du nombre des cas de contamination, ce qui explique en grande partie ce relâchement.

Il a, en outre, estimé que cet état de fait a amené certaines personnes à faire montre de négligence et de démobilisation, au moment où le Pr. Djenouhat a regretté l’absence de fermeté et de mesures coercitives comme c’était le cas au début de l’apparition de cette pandémie.

Ce record du nombre de contamination est également expliqué par la situation difficile prévalant actuellement dans les hôpitaux, selon le Pr Madjid Bessaha, chef de service de médecine légale à l’EHU de Beni Messous (Alger).

Abondant dans le même sens, le chef de service épidémiologie à l’EHU Frantz-Fanon de Blida, Abderrezak Bouamra, a qualifié la situation pandémique actuelle « d’inquiétante », vu le nombre des malades qui affluent quotidiennement vers les établissements de santé.

Aussi, la plupart des services de réanimation des hôpitaux du pays sont actuellement « saturés », a averti le président de la Société algérienne d’immunologie, mettant en garde contre l’aggravation de la situation avec la circulation du virus de la grippe.

Que faire maintenant ?

Le gouvernement semble incapable d’assumer des mesures supplémentaires, en l’absence du chef de l’Etat, hospitalisé en Allemagne depuis plusieurs jours.

Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :