Championnat national de football : la nouvelle saison risque d’être compromise

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

 

La nouvelle saison du championnat national de football, ligue 1 professionnelle, risque d’être compromise. Elle risque d’être ajournée. C’est du moins ce qu’a laissé entendre, aujourd’hui, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19).

Prévue pour le 28 novembre prochain, la reprise de cette compétition dépend, selon le médecin, de l’évolution de la situation sanitaire qui s’est aggravée ces derniers jours.

« La situation sanitaire n’est pas reluisante, très préoccupante même à telle enseigne que les pouvoirs publics ont pris des mesures pour endiguer la progression exponentielle du virus. Nous aimons le football, qui est notre sport favori, le problème est qu’on ne peut pas prévoir ce qu’il va se passer d’ici au 28 novembre. Les hôpitaux sont saturés par des personnes qui sont dans un état grave. Si la situation n’évolue pas positivement, la compétition ne pourra pas débuter», déclare-t-il, lors de son passage sur les ondes de la radio nationale.

Le dernier bilan établi jeudi fait état de 631 nouvelles contaminations et 13 décès. La Covid-19 a touché certains clubs. Plusieurs cas de contaminations ont été enregistrés également depuis quelques jours chez certains clubs, à l’image de du MC Alger (3 cas), le NA Husseïn-Dey (3 cas), et l’ASO Chlef (4 cas).

Pour rappel, la fédération algérienne de football (FAF) a fixé au samedi 28 novembre, le déroulement de la première journée du championnat comptant pour la saison 2020-2021, en présence désormais de 20 clubs au lieu de 16, suite au léger remaniement du nouveau système pyramidal de compétition.

Le début du championnat sera précédé une semaine plus tôt, par le déroulement de la Supercoupe d’Algérie prévue au stade olympique du 5-juillet entre le CR Belouizdad et l’USM Alger.

« Il faut avoir le courage de prévoir toute situation, on ne peut pas revenir à une normalité s’il y aura un nouveau confinement. Il y’a une deuxième vague qui nous submerge, qui reste très inquiétante. Nous ne pouvons pas concevoir un jeu alors que la situation est alarmante, Nous devons être conscients.

Pour le moment la date de la reprise a été arrêtée, mais nous devons attendre que les choses évoluent dans le bon sens pour se prononcer pour le début de la compétition », soutient encore Bekkat Berkani.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :