Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles : « Raconte-Arts » figure dans le 1er rapport

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Après une année de larges consultations lors d’ateliers de travail réguliers réunissant des cadres du ministère de la Culture et des Arts, des experts de l’Unesco, de l’Agence suédoise internationale pour le développement de la coopération (SIDA II), du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), du Conseil national des arts et des lettres (CNAL), d’artistes, auteurs et professionnels de la culture ainsi que d’organisations de la société civile, le premier rapport périodique de l’Algérie sur la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles pour la période 2005-2020, a été déposé le 12 novembre 2020 sur la plateforme de l’Unesco.

Dans ce rapport de 165 pages qui met en exergue les « réalisations, activités et projets du secteur de la culture et des arts en matière de protection et de promotion de la diversité culturelle », le Festival « Raconte-Arts » figure en bonne place.

Sur la page Facebook du festival, Salim Dada, expert national et Point focal de l’UNESCO en Algérie à la « Convention 2005 » sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, précise que dans la conclusion et les recommandations dudit rapport, il est mentionné ceci à propos du festival itinérant qui aurait fêté cette année ses 17 ans : « Raconte-Art, aujourd’hui, ressemble plus à une petite révolution culturelle qu’à un festival.

C’est une rupture nette et sans confusion avec les manifestations culturelles habituelles. Il participe nettement au renouveau culturel en Kabylie.

Les institutions publiques (fonds de la wilaya, direction de la culture, …) doivent s’impliquer davantage dans cet événement culturel devenu une identité locale de la région et une expérience humaine inédite dont les échos dépassent largement les frontières du pays.

Au 20e anniversaire du festival, il serait opportun de :
– Éditer un beau livre ou un album photo du Raconte-Arts ;
– Publier un disque de 19 titres, musique ou chant ou récit, représentatifs des 19 éditions écoulées ;
– Réaliser un film documentaire professionnel du parcours exceptionnel du festival ».

Heureux de figurer auprès d’initiatives culturelles et artistiques comme le Dimajazz ou les ateliers sauvages, les animateurs du Festival Raconte-Arts prennent acte des propositions figurant dans le rapport. « Les propositions faites par Dada pour le 20e anniversaire de Raconte-Arts rejoignent les nôtres sauf pour le CD des 19 titres. Nous trouvons l’idée originale et ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd », lit-on encore sur la page du Festival.

Kahina A.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :