Cour d’Alger : Said Bouteflika et Tayeb Louh interjettent un appel

Le frère du président déchu, Said Bouteflika, et l’ancien garde des seaux, Tayeb Louh, ont interjeté un appel sur la décision de la chambre d’accusation près la cour d’Alger après que celle-ci a requalifié l’affaire les concernant en affaire pénale.

Les deux figures de l’ancien bande au pouvoir sont poursuivis pour abus de position en vue de faire pression sur les juges sur des affaires liée à la grande corruption, encourager la partialité de la justice et pour faux et usage de faux dans les écritures.

Plusieurs autres personnes sont concernées par cette affaire dont sept magistrats, l’ancien inspecteur général du ministère de la justice, Ali Haddad, Mahieddine Tahkout, la femme de Chakib Khalil et ses enfants.

Arezki Lounis

%d blogueurs aiment cette page :