Le peuple a vaincu : Signez la reddition et dégagez !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

23,7% de participation et encore, faudrait-il admettre que le chiffre n’était pas gonflé.  Quoiqu’il en soit, c’est la douche froide pour les tenants du pouvoir et leurs relais. C’est la victoire du peuple sur la tyrannie et l’oppression. 

La mobilisation de tous les effectifs des corps constitués, le rappel de tous les appareils politiques du régime et la mobilisation de tous organes de propagande, publics et privés, n’ont pas pu sauver la face aux “tenants au pouvoir”.

Politiquement, la feuille de route du régime est tombée,balayée par les vents de la révolution en marche. Que vont-ils nous inventer encore ? Sonnés par la riposte implacable du peuple, ils se sont donnés une nuit de réflexion, d’échanges et de manœuvres. Pourtant, la porte de sortie leur est clairement indiquée dès la fermeture des bureaux de vote. Il leur suffit de suivre la flèche tracée par l’Histoire en mouvement, en ce grand jour historique qu’ils voulaient brouiller dans la mémoire de la nation.

Le bon sens voudrait que les recalés quittent le gouvernail pour laisser le bon peuple mener le bateau Algérie à bon port. Mais le ridicule qui les anime risque de les pousser encore vers l’irrationnel. Ils se sont donnés une nuit de manigance pour tenter de trouver une autre voie sordide pour mener le pays n’importe où et nulle part. Et la nation s’attend à toute sorte de fumée qui pourrait se dégager de la cheminée. Elle en a l’habitude mais elle a aussi acquis les ressors de résistance et le génie de la riposte lors de ces derniers mois. 

Hier, la preuve est donnée par quatre aux tenant du pouvoir et ses affidés que la conscience citoyenne a gagné tout le pays et toutes les régions. Avec près de 80 % de boycott, si on s’en tient uniquement aux chiffres douteux du régime, le peuple Algérien a démontré magistralement qu’il tient comme un seul homme à sa révolution pacifique. Il a su donner au 1er novembre tout son éclat. La tentative abjecte de réduire ce sursaut national , par la propagande de ses médias, la manipulation de ses cabinets et la manœuvre sournoise de ses relais , à la seule Kabylie pour l’affaiblir et briser l’union sacrée, a lamentablement échoué au grand dam des conspirateurs de tous bords. 

Le régime peut toujours décider ce lundi matin d’adopter ce projet constitutionnel rejeté massivement par le peuple Algérien, il a en tout cad l’audace et le ridicule nécessaire pour le faire. Il peut aussi sniffer la poudre blanche et annoncer le retour à la constitution en vigueur. Mais, vu sa nature, il ne lèvera pas de sitôt le drapeau blanc. Il ne se dira pas qu’il est temps de se retirer et de céder le passage au peuple pour qu’il décide en toute souveraineté de son sort. Leur ligociel n’est jamais programmé pour une telle mise à jour. D’où l’intérêt et la nécessité de souligner l’importance de prendre son mal en patience et de continuer le combat pacifique et résolu, dans l’union et le compromis national dégagé au fil des 18 mois de lutte, jusqu’à venir à bout de ce système moribond. La victoire est à portée de main. La messe est dite ce jour dominical, ils doivent tôt ou tard dégager. 

Chabane Bouali 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :