Les procès politiques vont bon train :Adjlia condamné à deux mois ferme, Sami Abbas à 100000 da d’amende

L’appareil judiciaire Algérien actionné depuis des mois pour opprimer les voix libres continue sa mission. Aujourd’hui, le tribunal de Béjaia a condamné l’activiste Yanis Adjlia à deux mois de prison ferme et 50 000da d’amende. 

Le dossier a été suivi de près par la députée RCD, Nora Ouali. 

À Merouana, dans la wilaya de Batna, c’est le militant RCD Sami Abbas qui s’est vu infligé une amende de 100 000 DA pour atteinte à la dignité d’un corps constitué. 

À la cour d’Alger , le procès  en appel du militant de RAJ, Kamel Nemmiche a été reporté au 24 novembre.

A Bouira, ce sont 9 jeunes de Haizer et Ras Bouira qui vont être présentés ce mardi devant le procureur. 

Nadia Mehir 

 

%d blogueurs aiment cette page :