Référendum sur la constitution : Le peuple confirme la rupture radicale

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Le processus constituant revendiqué par le peuple dans la rue et traduit par des forces politiques dans des feuilles de routes opérationnelles vient d’être confirmé par le rejet massif du référendum sur la constitution conçue par le pouvoir de fait dans des conditions opaques où toute voix discordantes a été exclue et même réprimée.

À l’accoutumée, le rejet est total en Kabylie mais il est aussi majoritaire sur tout le territoire national.

Certes, le statut d’avant-garde dans le combat pour une Algérie libre, indépendante et plurielle vient d’être confirmé pour cette région rebelle mais les 76,3 % des citoyens algériens inscrits sur les listes électorales qui ont décidé de bouder cette énième mascarade sont une preuve tangible que le niveau de conscience politique et de détermination est en nette avancée dans toutes les contrées algériennes.

La cimentation de l’union des Algériens depuis le 22 février autour de la revendication d’un État de droit est, désormais, consolidée par ce résultat qui sanctionne le pouvoir de fait.

La décantation est faite et le divorce entre le système et le peuple est consommé. Il s’agit maintenant pour le peuple de trouver les moyens de maintenir ce score favorable, et pourquoi pas l’aggraver, pour renverser définitivement le rapport de force en sa faveur.

La reprise du hirak et la réactivation des feuilles de route politiques et opérationnelles proposées par l’opposition crédible deviennent une priorité absolue pour passer aux choses sérieuses qui ne peuvent être autre chose que la transition démocratique à travers un processus constituant.

La messe est dite, en ce premier novembre 2020 historique pour le peuple.

Moussa Nait Amara

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :