Référendum sur la révision de la constitution : plusieurs arrestations à Alger et dans plusieurs wilayas

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Plusieurs activistes ont été arrêtés, cet après-midi, à Alger et dans plusieurs wilayas. Selon l’avocat, Abdelghani Badi, en plus du journaliste Zoheir Aberkane, les activistes Slimane Hamitouche, Azizi Lakhdar, Sadek Louail, Boualem Boudissa et Djamel Feki ont été interpellés à Alger Centre par des policiers en civil.

Les arrestations, indique, pour sa part, Saïd Salhi, vice-président de la ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) ont concerné aussi plusieurs militants et activistes dans plusieurs wilayas.

Pourquoi ? On n’en sait rien pour l’instant.

Depuis le début de la matinée, un important dispositif sécuritaire a été déployé dans la capitale et les grandes villes. A Alger, des centaines de véhicules de police étaient visibles au niveau des principales rues et places : Didouche Mourad, place Audin, 1er mai, place des martyrs et rue Hassiba.

Le pouvoir craignait, sans doute, un remake du scénario du 12 décembre dernier où des milliers de personnes se sont rassemblées à Alger-centre pour exprimer leur rejet de cette joute politique du régime.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :