Refusant le cimetière des hommes du régime : Lakhdar Bouregaa sera enterré à Sidi Yahia

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Sur les traces de feu Hocine Ait Ahmed, le commandant de l’ALN a laissé un testament de ne pas l’enterrer à El Alia. De son vivant, il a fait le choix du cimetière populaire de Sidi Yahia, à Hydra.

La famille Bouregaa dénonce dans un communiqué certaines partie qui diffusent une information mensongère sur l’enterrement du héro de la révolution au carré des martyrs à El Alia. 

Les médias publics Algériens ont diffusé, à l’annonce du décès du Commandant Bouregaa, que l’enterrement aura lieu dans ce cimetière fui apparemment par les révolutionnaires authentiques pour ne pas être confondus avec le régime honni. Ces mêmes médias avaient mené une campagne médiatique féroce contre le héro de la révolution, allant jusqu’à le qualifier d’usurpateur de qualité de Moudjahid, d’avoir profité de l’Etat pour s’enrichir et d’avoir toujours activé contre les intérêts nationaux. Ni ces médias ni les autorités qui avaient commandé et fomenté cette cabale ne s’en ont excusé à ce jour malgré l’horreur du forfait. 

Des informations font état du refus de la famille d’organisation de funérailles officielles telles que souhaitées par les autorités. 

Avec cette décision, Lakhdar Bouregaa est le deuxième historique qui refuse d’avoir sa dernière demeure dans le cimetière où repose l’essentiel des apparachiks et figures emblématiques du régime dont le colonel Houari Boumedienne, fondateur du régime dictatorial qui sévit depuis 1962.

Chabane Bouali 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :