Santé du chef de l’Etat : une communication au compte-gouttes de la présidence

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Intrigant ! La présidence gère de manière curieuse la situation induite par la maladie du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune. Outre l’opacité sur la nature de la maladie dont souffre le locataire du palais d’El Mouradia, elle a adopté la stratégie de communication au compte-gouttes. Et sans aller dans le détail.

Aujourd’hui aussi, elle ne dit pas grand-chose sur cette question, malgré le fait que le chef de l’Etat est absent depuis plusieurs semaines déjà. Dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook officielle, elle s’est contenter d’une seule phrase.

«L’état de santé du président de la République Abdelmadjid Tebboune se trouvant dans un hôpital spécialisé en Allemagne est en nette amélioration et il est sur le point de terminer le protocole de soins », lit-on dans ce communiqué.

Mais ce communiqué reste, comme les précédents d’ailleurs, avare en informations. Il a fallu, en effet, plusieurs communiqués pour informer l’opinion que le président Tebboune est malade et qu’il était atteint de Covid-19.

Car, dans un premier temps, les responsables de la présidence ont d’abord affirmé que le président « Tebboune s’est mis en confinement volontaire ». Quelques jours, plus tard, on nous informe qu’il a été admis dans une structure spécialisée de l’hôpital militaire d’Ain Naadja. Le lendemain, la même source, a annoncé le chef de l’Etat en Allemagne pour « des examens approfondis ».

Durant la semaine dernier, un autre communiqué informe que le président Tebboune « est atteint de coronavirus » et qu’il « répondait positivement aux soins ».

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :