Université de Béjaia : La CLE organise un rassemblement de solidarité avec Said Benarab et Nonor Hamamouche

 

La coordination locale des étudiants a organisé ce matin un rassemblement de soutien aux étudiants Said Benarab et Nonor Hamamouche convoqués à comparaitre demain devant le tribunal de Béjaia.

Le rassemblement suivi par une marche improvisée à l’intérieur du campus Targa Ouzemour était une occasion pour la communauté universitaire de réitérer son soutien à tous les détenus d’opinion, principalement Yanis Adjlia et Dalil Yamouni qui vont comparaître demain au même titre que les deux étudiants

À travers cette action, l’université de Béjaia qui a été à l’avant du hirak a renoué avec l’action contestataire.

De nombreux étudiants et enseignants ont répondu à l’appel de la CLE qui a rendu publique hier une déclaration où elle a rappelé que l’université de Bejaia n’est pas en reste de la cabale harcèlements et d’intimidations.

« Elle (l’université) vient d’être ciblée par ce régime en convoquant deux animateurs locaux du mouvement estudiantin en l’occurrence, Lemnouer Hamamouche, étudiant en Master 2 Sociologie et Saïd Benarab, étudiant en Master 2 Tamazight, à comparaître devant le tribunal de Bejaia ce 08 décembre 2020 ; tous les deux accusés d’attroupement non armé.
Nos deux camarades ; dignes héritiers des générations de militants qui ont lutté pour une Algérie algérienne, libre, démocratique, sociale, égalitaire et plurielle, ont tout le temps milité pacifiquement pour une université démocratique et de qualité ainsi que pour la démocratisation du système de gouvernance dans notre pays.
Leur engagement aux côtés des millions de leurs concitoyennes et concitoyens, dès le début du mouvement révolutionnaire n’est aucunement un délit », lit-on dans la déclaration de la CLE

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :