- Advertisement -

Ce jeudi au tribunal de Bejaïa : Neuf personnes devant le juge d’instruction pour une affaire qui remonte à 2016

Neuf personnes comparaitront, demain jeudi, devant le juge d’instruction près le tribunal de Bejaïa pour des faits qui remontent à 2016. C’est que révèle la LADDH dans un post diffusé lundi sur les réseaux sociaux.

La ligue des droits des de l’homme note que ces personnes “ ont accusés d’avoir participé à un rassemblement pour la libération de Kamel Dine Fekhar et Slimane Bouhafs. Ils avaient été interpelés après le rassemblement devant la maison de la culture auditionnés puis relâchés, soupçonnés d’appartenance au MAK.”

Le plus dramatique dans cette affaire est que le dossier est rouvert de nouveau pour charger les concernés de chefs d’accusation d’atteinte de l’intégrité nationale.

La LADDH assure qu’elle sera présente au tribunal “ en signe de solidarité et appelle à l’arrêt de toute poursuite judiciaire à leur encontre et dénonce cette cabale judiciaire contre des militants pacifiques ”.

Notons que depuis ce fameux rassemblement de 2016, le militant Kamel eddine Fekhar est passé de vie à trépas dans les geôles du régime, après lui avoir refusé les soins adéquats et lui avoir refusé toute libération malgré toutes les plaidoiries démontrant que le dossier est vide et que l’affaire relève d’une cabale et d’un arbitraire judiciaire

Quant à Slimane Bouhafs, il a dû quitter le pays vers la Tunisie, fuyant la grande pression exercée sur lui. La dernière sortie connue de Bouhafs est la lettre ouverte adressée aux instances onusiennes réclamant son accueil dans un pays européen du fait que la Tunisie n’offre pas suffisamment de sécurité et de possibilité de vie décente pour lui.

Sofiane Seghir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: