Le parquet de Bouira requiert un an de prison ferme à l’encontre du militant RCD, Karim Meddour

Les militants du RCD continuent de subir la terrible pression de l’appareil judiciaire du pouvoir. Ce mercredi, le tribunal de Bouira a passé en procès le militant progressiste Karim Meddour, poursuivi pour deux chefs d’inculpation fallacieux : rassemblement sans autorisation et exposition d’autrui au danger.

Le parquet a requis un an de prison ferme à l’encontre du militant du RCD.

Le prononcé du verdict est reporté au 30 décembre prochain.

Sofiane Seghir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :