Le parquet de Bouira requiert un an de prison ferme à l’encontre du militant RCD, Karim Meddour

Les militants du RCD continuent de subir la terrible pression de l’appareil judiciaire du pouvoir. Ce mercredi, le tribunal de Bouira a passé en procès le militant progressiste Karim Meddour, poursuivi pour deux chefs d’inculpation fallacieux : rassemblement sans autorisation et exposition d’autrui au danger.

Le parquet a requis un an de prison ferme à l’encontre du militant du RCD.

Le prononcé du verdict est reporté au 30 décembre prochain.

Sofiane Seghir

%d blogueurs aiment cette page :