L’Europe débute sa vaccination contre la Covid-19, l’Algérie en Standby

Les pays de l’Union Européenne ont débuté comme programmé, la campagne de vaccination contre la Covid-19. Les médias parlent de bonnes impressions recueillies auprès des premiers vaccinés parmi les vieux, placés en priorité dans cette grande opération sanitaire. 

L’union Européenne compte vacciner 200 millions de personnes d’ici septembre 2021.

L’agence européenne du médicament a donné la semaine passée son accord pour la mise sur le marché du vaccin Pfizer-BioNTech jugé sûr et efficace. Celui de Moderna seront certainement approuvé sous peu.

En Algérie, la campagne démarrera, si le vaccin est acquis dans les délais, le mois de janvier. Aucune date fixe n’a été arrêtée pour le coup de starter. Le ministre de la santé s’est contenté juste de dire que la procédure de commande est bel et bien enclenchée. 

Comme pour toutes les affaires sérieuses qui concernent les Algériens, le pouvoir reste évasif et peu prolixe sur le détail de l’opération. La marque de vaccin et la quantité commandée reste dans les secrets des dieux- Rbab Dzaïr, comme les qualifie la vox populi. 

Certaines voix non autorisées spéculent sur un possible choix du vaccin Chinois ou Russe. Ceux de Moderna et Pfizer, adoptés par les européens, les américains et les pays à systèmes de contrôle sanitaire plus rigoureux, ne semblent pas à la portée de l’Algérie. En plus de leurs prix élevés, la logistique nécessaire à sa conservation et son transport dans un vaste pays comme le notre les rendre inaccessibles. 

Nadia Mehir 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :