L’UE rappelle au régime Algérien le devoir du respect mutuel et ses engagements internationaux sur les droits de l’homme

 

À l’occasion de la 12e session du conseil d’association Union européenne-Algérie, tenue hier lundi, la partie Européenne a emboité le pas au parlement européen qui avait taclé le régime algérien sur ses atteintes répétées et assidues aux droits de l’homme, en rappelant les engagements internationaux ayant trait à l’Etat de droit, au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. 

La partie Européenne présidée par le Haut représentant pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité de l’UE, Josep Borrell, visiblement irritée par la campagne médiatique initiée par le régime Algérien contre l’UE dans le sillage de l’adoption de la fameuse résolution par les Eurodéputés, ont rappelé la délégation Algérienne menée par le ministre des affaires étrangères Sabri Boukadoum, au devoir du respect mutuel.

“ l’UE a rappelé que, tel que convenu conjointement dans les Priorités de partenariat UE-Algérie, la relation bilatérale est fondée sur le respect mutuel ainsi que sur la reconnaissance et le respect des valeurs universelles et des engagements internationaux ayant trait à l’Etat de droit et au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales”, lit-on dans le troisième paragraphe du communiqué de presse diffusé par la délégation européenne en Algérie. 

Chabane Bouali 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :