Scandale à l’EPH de Kouba : Un médecin se trouvant à l’étranger depuis 18 mois reçoit son salaire et ses primes régulièrement

Une femme-médecin exerçant au service des urgences chirurgicales de l’hôpital Bachir Mentouri de Kouba se trouve à étranger depuis 18 mois et l’administration lui verse toujours et de façon régulière son salaire, les primes de rendement et même la prime Covid-19, révèle un communiqué du ministère de la santé qui affirme que le pot aux roses est découvert au terme d’une inspection effectuée sur ordre du ministre, par des cadres de l’administration centrale.

Le communiqué révèle que le médecin en question a bénéficié aussi de primes de permanence et de congé annuel durant cette période d’absence.

Vu la gravité des faits et des dysfonctionnements constatés, le ministre de la santé a mis fin aux fonctions du directeur de établissement hospitalier, de la cheffe de service des urgences chirurgicales et au directeur sectoriel des Ressources humaines.

Le professeur Abderrahmane Benbouzid a également licencié le médecin absent de son service durant ces 18 mois passés et ordonné la restitution de toutes sommes encaissées.

Nadia Mehir

 

Aucune description disponible.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :