Ahmed Ouyahia avoue : « J’ai vendu 60 lingots d’or au marché noir »

 

L’ancien premier ministre, Ahmed Ouyahia avoue avoir reçu 60 lingots d’or de la part des émirs du golf qui viennent chasser dans le sud Algérien.

Auditionné aujourd’hui par le juge près la Cour d’Alger à l’occasion du nouveau procès en appel des deux dossiers de montage automobile et de financement occulte de la campagne électorale du 5ème mandat avorté d’Abdelaziz Bouteflika, l’ancien secrétaire général du RND affirme également avoir vendu les « précieux cadeau » au marché noir.

« J’ai reçu ces lingots d’or de la part des émirs du golf qui viennent chasser en Algérie, comme tous les responsables. Je les ai proposés à la banque d’Algérie qui avait refusé de les prendre. Je les ai alors vendus au marché noir pour 350 millions de DA », déclare-t-il.

En faisant cet aveu, Ahmed Ouyahia semble vouloir justifier l’origine des 30 milliards de centimes retrouvés dans son compte bancaire et qu’il n’avait pas déclaré aux enquêteurs.

Lors des premiers procès en première instance et en appel qui ont eu lieu de décembre 2019 et au début de l’année 2020, Ahmed Ouyahia avait refusé de donner l’origine de cet argent. Il s’est contenté d’affirmer « qu’il avait oublié de les déclarer ».

En tout cas, l’aveu d’Ahmed Ouyahia confirme l’attitude des hauts responsables algériens- il dit que d’autres ont reçu aussi des offrandes similaires- qui n’hésitent pas à prendre des cadeaux de luxe.

Massinissa Ikhlef

%d blogueurs aiment cette page :