Décès du journaliste et écrivain Merzak Bagtache : C’était une grande plume

 

Merzak Bagtache n’est plus. L’ancien journaliste et écrivain à succès, auteur d’une œuvre prolixe est décédé samedi à Alger, à l’âge de 75 ans. Le défunt a été inhumé, hier, dimanche, au cimetière d’El Kettar.

Né à Alger en 1945, Merzak Bagtache a entamé sa carrière littéraire dans les années 1960, avec la publication de recueils de nouvelles, avant de se tourner vers le roman ce qui lui vaudra un succès retentissant auprès du lectorat.

Merzak Bagtache n’a pas seulement plongé sa plume dans la littérature, il a aussi mené une brillante carrière journalistique, occupant notamment le poste de rédacteur en chef d’El Moudjahid, de même qu’il fut membre du Conseil consultatif national, créé en 1992 par le Président du Haut Comité d’Etat, le regretté Mohamed Boudiaf.

Récipiendaire en 2017 du Grand prix Assia-Djebar pour son roman en langue arabe « La pluie écrit ses mémoires », le journaliste, traducteur et écrivain est également l’auteur d’une bibliographie foisonnante dont on peut citer « Indama yadjoue el bachar » (Lorsque les gens auront faim), « Azzouz El Kabrane », « Khoya Dahmane », « Dem El Ghazal », « Calamus », « Dar Ezzelige », « Quatro»,…etc

Kahina A.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :