- Advertisement -

Fodil Boumala sur Radio-M : “Nous sommes dans une situation de non État”

 

Lors de son passage sur Radio-M l’intellectuel et ex-détenu d’opinion Fodil Boumala n’a pas hésité de qualifier la situation que vit l’Algérie dans la conjoncture actuelle de “situation de non État ».

L’universitaire et l’une des figures de proue du hirak a affirmé que : “ La nomenklatura du régime constitue un danger pour la nation”. 

Boumala a assuré que la révolution du sourire ne se conjugue pas au passé.
“On est à présent en révolution”, disait-il.

Pour celui qui a été emprisonné pour sa participation active au hirak : ”Le régime est arrivé au point de ne pas respecter les formalités d’usages de sa façade”.

Il a cité le cas de l’entrée du général Nezzar au pays sans être inquiété et pourtant il est condamné par le tribunal militaire.

Concernant les objectifs du hirak, Boumela pense que ­“le tryptique réflexions, actions et alternatives qui démarre de l’esprit de la révolution doit réaliser trois ruptures”.

“La première rupture doit toucher le régime dans son existance et doit opérer un changement radical de la nature du régime pour instaurer un autre système en adéquation avec la notion de l’État moderne, de la démocratie, des droits de l’homme et de la république”, affirme t-il.

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :