« Héliopolis » de Djafar Gacem: Retiré de la compétition cette année, le film se représente en 2022

 

Triste nouvelle pour le cinéma algérien. « Héliopolis » de Djafar Gacem n’est plus en course pour les Oscars. Le long métrage -le premier du réalisateur algérien- était sur la liste des films éligibles pour concourir à la fameuse cérémonie, malheureusement, faute de sortie en salle -condition sine qua non pour être officiellement en lice-, il a été retiré de la liste par l’Académie des Oscars.

« Mon film a été retiré de la liste des œuvres éligibles à concourir au prestigieux prix à cause des reports incessants de sa projection en salles » a expliqué le réalisateur à nos confrères de Liberté.

Selon lui « « Ce qui s’est passé, c’est que l’Académie des Oscars a appelé le producteur qui est le CADC demandant une attestation qui prouve que le film est bien sorti au mois de décembre. C’est une condition pour que le film soit éligible (…).

Le ministère avait envoyé un courrier à l’Académie, précisant que le film allait sortir au mois de décembre dès que la situation sanitaire le permettrait. Or, le contexte est resté le même, les cinémas étaient toujours fermés, il n’y a pas eu d’avant-première, donc le film n’était plus éligible », a fait savoir le réalisateur.

Pour se maintenir dans la course, Djafer Gacem avait une autre alternative, à savoir rendre le film accessible en streaming, chose qu’il a refusée.

« J’ai refusé parce que je souhaite que mon film soit vu dans les salles de cinéma. Je n’ai pas envie qu’il passe en streaming tout de suite, sinon il sera grillé. Beaucoup de films ont accepté de jouer le jeu et de passer sur les plateformes », a-t-il expliqué.

Refusant de s’avouer perdant, Djafar Gacem a introduit auprès de l’Académie une demande exceptionnelle afin de permettre à son film d’être en lice l’année prochaine.

« L’académie des Oscars nous a accordé cette faveur. Ils nous permettent d’être à nouveau candidats, si toutefois le comité de sélection algérien présidé par Mohamed Lakhdar Hamina donne son accord. Ce dernier a, à son tour, envoyé un courrier à l’Académie précisant que le film sera représenté en 2022 » a-t-il affirmé.

Pour lui, le retrait de son film de la compétition cette année « n’est pas une fatalité. Je me suis dit qu’il fallait être patient et attendre la saison prochaine, surtout que la campagne de promotion et de lobbying devant accompagner chaque film n’aurait pu se faire, surtout en cette période de Covid » a encore indiqué le réalisateur.

Kahina A.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :