Retour de Tebboune en Allemagne et retour des questions lancinantes sur le droit à l’information

Le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune est reparti en Allemagne soigner son pied droit affecté par la contraction du coronavirus, avancent plusieurs sites d’information. 

Des sources non clairement identifiées expliquent au Quotidien Le Soir d’Algérie que le chef de l’Etat pourrait subir une petite opération et soigner convenablement cette maladie pour lui épargner une immobilisation du pied prolongée.

Les mêmes sources avancent que cette opération a été différée pour permettre au chef de l’Etat de traiter certains dossiers urgents dont la signature de la loi de finances. 

Ce déplacement sanitaire repose encore une fois sur le fil le lancinant problème de la communication médiocre voire nulle des institutions de l’Etat de avec ses citoyens. Cette rétention de l’information renouvelée révèle, dans chaque séquence, la grande opacité qui caractérise la gestion des affaires par des tenants du pouvoir pas clairement identifiables.

Pourquoi la présidence, le porte-parole du gouvernement ou un porte-parole de l’équipe médicale accompagnant le chef de l’Etat n’explique pas la nature de la maladie dont souffre Abdelmadjid Tebboune ? Qu’ont-ils à perdre en invitant un membre de l’équipe médicale à la télévision publique exposer le dossier médical de Tebboune surtout que les rares communiqués officiels parlent d’une simple contamination virale et d’un effet très léger sur le pied droit ? Pourquoi cette tendance maladive à priver l’Algérien de son droit à l’information, consacré par la constitution, et l’exposer continuellement aux rumeurs, à la surconsommation d’extrapolations médiatiques et à la vague de manipulations aussi dangereuses les unes que les autres sur les reseaux sociaux ? Comment espérer construire un front intérieur fort et soudé quand 42 millions d’Algeriens sont injustement privés de la moindre et banale information sur l’état de santé de celui qu’on impose, par une politique de fait accompli, comme premier responsable de l’Etat Algérien ?

Chabane Bouali 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :