Béjaia victime de blocages : Le groupe RCD à l’APW demande une session extraordinaire

 

Le groupe RCD à l’APW de Béjaia demande une session extraordinaire afin de discuter de “cette situation socio-économique qui n’arrête de s’aggraver, de trouver ensemble une solution et surtout de situer les responsabilités” .

Dans son communiqué le groupe APW du RCD estime que la wilaya de Béjaia “subit depuis plusieurs décennies un blocage économique sévère digne d’un embargo de la part du pouvoir central avec la complicité de ses représentants au niveau local.
Tous les secteurs stratégiques et créateurs de richesses sont en stase, hormis la réalisation de prisons de brigades et autres casernes” .

Pour les élus du RCD, “les axes sensés développer la wilaya de Béjaia subissent une vendetta politique des plus claire :
• Le tronçon autoroutier Oued Ghir/Béjaïa est bloqué « faute d’argent » selon leur communication officielle ;
• Les zones industrielles : Zone mixte Fenaïa/El Kseur, Seddouk et Boudjellil sont dans un état d’arrêt inexpliqué et qui défie toute logique économique ;
• Les Zones d’Expansions Touristiques (ZET) ainsi que le tourisme de montagne sont des points qui n’intéressent aucun responsable, semble-t-il.
• Le Centre Anti Cancer (CAC) d’Amizour patine à cause d’une opposition inexpliquée ;
• Très faible quota de logements sociaux et de logement dans le cadre rural par rapport aux besoins exprimés ;
• Les établissements hospitaliers à l’instar de celui de Souk El Tenine, Oued-Ghir et de Tazmalt sont toujours fermés malgré la promesse d’une ouverture « éminentes », selon la cellule de communication de la wilaya datant du 14 avril 2020.
• Le tracé du chemin de fer qui date de 1889, à ce jour est le même et n’a connu aucune modification hormis un projet de dédoublement de la voie qui doit rouiller au fin fond d’un tiroir d’une quelconque administration centrale.
• Fermetures des routes récurrentes qui font souffrir et qui pénalisent les citoyens tout en faisant les affaires de quelques populistes et d’agents systémiques” .

Le groupe APW du RCD insiste sur une session extraordinaire pour “discuter cette situation socio-économique qui n’arrête de s’aggraver, trouver ensemble une solution et surtout de situer les responsabilités” .

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :