Le mouvement AKAL dénonce les solidarités sélectives envers les détenus d’opinion

 

Le mouvement AKAL ( Alliance pour une Kabylie Libre) dont le coordinateur national est la figure de proue de ce courant Bouaziz Ait Chebib a dénoncé, par le biais d’un communiqué rendu public par son bureau de Béjaia, les solidarités sélectives envers les détenus d’opinion.

Le mouvement souverainiste a déploré l’exclusion des détenus de ce courant Lounes Hamzi et Djamel Azaïm de la liste établie par la CNLD.

“ Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a exclu Djamel Azaim et Lounes Hamzi de la liste des militants politiques encore emprisonnés” , lit-on dans le communiqué du mouvement AKAL.

Le bureau de Béjaia de AKAL a rappelé que la grâce prononcée par le Chef de L’État “ ne concerne pas le plus ancien détenu politique en Algerie, le militant mozabite Mohamed Baba Nedjar, emprisonné depuis 2005, les détenus kabyles Lounes Hemzi et Djamel Azaim ainsi que l’activiste chaoui Yacine Mebarki. Les quatres militants amazighs restent en tôle” .

Le même communiqué a aussi rappelé les dates de comparution de plusieurs militants indépendantistes devant les juges.

À l’occasion, AKAL a appelé les citoyens à se solidariser avec les activistes convoqués.

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :