Rachat de la raffinerie Augusta en Italie : Abdelmoumen Ould Kaddour réclamé par la justice

 

L’ancien PDG du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, est sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Il est ainsi réclamé par la justice qui a ouvert le dossier du rachat problématique de la raffinerie Augusta en Italie.

C’est ce qu’a affirmé, aujourd’hui, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, qui a fait le déplacement à Hassi R’mel, dans la wilaya de Laghouat.

« Le Pôle pénal économique et financier a ouvert une enquête sur l’affaire de la raffinerie d’Augusta, dans laquelle un mandat d’arrêt international a été émis contre le principal accusé », déclare-t-il.

Le principal accusé dans cette affaire, qui n’a pas été cité par Abdelaziz Djerad, est Abdelmoumen Ould Kaddour, qui vit, depuis plusieurs mois en France avec sa famille.

«Nous continuerons à poursuivre en justice tous les responsables impliqués dans les affaires de corruption et les tentatives d’atteinte à l’économie nationale », ajoute-t-il.

Selon lui, « l’Etat est déterminé à poursuivre la moralisation de la vie publique et du domaine économique, en réunissant les conditions idoines pour un climat économique empreint de transparence et de concurrence loyale et saine, d’une part et à lutter contre la corruption dans le cadre de la loi, d’autre part ».

Pour rappel, la raffinerie Augusta (Sicile) a été acquise par le groupe Sonatrach en 2018 à la faveur d’un accord conclu avec ESSO Italiana (ex-filiale du groupe américain ExxonMobil).

La transaction inclut également les trois terminaux pétroliers de Palerme, Naples et Augusta, ainsi que des participations dans des pipelines reliant la raffinerie aux différents terminaux.

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :