8 mars à Béjaia : Le hirak au féminin

 

Les femmes ont pris l’initiative de marcher ce 8 mars à Béjaia pour « donner un sens contestataire et non festif à cette journée » disait une participante à cette action qui a repris tous les slogans du hirak.

De la maison de la culture Taous Amrouche à la placette Said Mekbel, les manifestantes qui sont aussi des hirakistes pour la majorité, ont été unanimes à dire que, maintenant qu’il y a une prise de conscience radicale pour dégager le système, la question des droits de la femme s’inscrit dans la cadre d’une solution globale qui passe par le départ de ce régime qui a produit le code de la famille qui fait de l’Algérienne une mineure à vie.

La marche s’est déroulée dans la joie et le calme et elle a été suivie par des prises de parole au niveau de la placette Said Mekbel.

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :